Mission

L’Union pour la Méditerranée (UpM) est une organisation intergouvernementale rassemblant 28 États membres de l’Union européenne et 15 pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée. Elle fournit un forum unique pour améliorer la coopération et le dialogue régionaux dans la région euro-méditerranéenne.

Première structure permanente dédiée au partenariat méditerranéen intergouvernemental, le Secrétariat général de l’Union pour la Méditerranée constitue l’institution opérationnelle permettant la mise en œuvre de ce dialogue régional entre les États membres de l’UpM et les parties prenantes, encourageant les synergies entre eux et promouvant les projets et initiatives de coopération ayant un impact direct sur la vie des citoyens. Il a son siège à Barcelone.

 PLATE-FORME POUR LE DIALOGUE POLITIQUE ET RÉGIONAL

L’UpM rassemble régulièrement les représentants des 43 États membres. Elle agit en tant que cadre pour le dialogue politique et l’échange d’idées, d’expériences et de meilleures pratiques concernant les projets entre les gouvernements, les institutions internationales clés et les structures de coopération. L’UpM fournit une plate-forme unique pour formuler les priorités régionales et décider d’initiatives de coopération spécifiques à mettre en place.

INITIATIVES ET PROJETS STRATÉGIQUES POUR LA RÉGION

Assurant le suivi opérationnel des priorités régionales identifiées, le Secrétariat général de l’UpM promeut, en partenariat avec les principaux acteurs internationaux, les projets et initiatives de coopération à l’échelle de la région s’intéressant aux causes profondes des problèmes sécuritaires et socio-économiques régionaux actuels et favorisant l’intégration régionale renforcée et le développement durable.

Les projets et initiatives sont mis en œuvre dans le cadre de l’UpM dans six domaines stratégiques prioritaires : le développement des entreprises,  les affaires sociales et civiles, l’enseignement supérieur et la recherche, le transport et le développement urbain, l’eau et l’environnement et l’énergie et l’action pour le climat.

Les domaines prioritaires susmentionnés correspondent aux trois principales stratégies thématiques qui permettent à l’UpM de répondre de manière transversale aux principales préoccupations auxquelles la région est confrontée aujourd’hui. L’UpM fournit ainsi des solutions de développement durable qui concernent directement des milliers de personnes et ont des résultats tangibles sur le terrain.

Autonomisation socio-économique des femmes

Je suis une jeune entrepreneure dans de mon pays. Je viens de créer ma propre société dans le but de construire une école privée pour l’enseignement pré-scolaire, primaire, junior et secondaire dans une zone rurale au Maroc.
Soukeina El Bouj – Bénéficiaire du projet Jeunes femmes créatrices d’emploi

Employabilité des jeunes et croissance inclusive

C’est un programme qui m’a facilité la vie en tant qu’étudiante et jeune diplômé faisant face au marché d’emploi actuel. Cela m’a facilité l’intégration au sein de la société et finalement d’être recrutée.
Sara El Khal – Bénéficiaire du projet HOMERe: Haute Opportunité en Méditerranée pour le Recrutement de cadres d’excellence

Développement durable

On est tous conscients des problématiques environnementales, on voudrait bien laisser à nos enfants une eau saine, mais pour ce faire il faut se concerter des deux rives de la Méditerranée et nous sommes ici pour ça.
Annabi Yassine – Président Association de développement régional de Bizerte – Projet Programme intégré pour la protection du lac de Bizerte contre la pollution

Le Secrétariat général a développé et accéléré la mise en œuvre de nouveaux projets régionaux qui constituent des moteurs socio-économiques et stratégiques clés : plus de 40 projets régionaux labellisés ont une valeur de plus de 5 milliards d’euros.

L’UpM travaille en étroite collaboration avec un réseau d’institutions partenaires clés du domaine des affaires euro-méditerranéennes, avec les 43 gouvernements des États membres de l’UpM, avec des institutions financières internationales (IFI), avec le secteur privé et avec la société civile.

UNE APPROCHE PRAGMATIQUE FONDÉE SUR TROIS PRINCIPES

  • CO-APPROPRIATION : La gouvernance de l’UpM s’appuie sur un fonctionnement équitable et sur la responsabilité partagée. La co-présidence partagée entre le Nord et le Sud garantit que les États des deux rives soient mis sur un pied d’égalité.
  • GÉOMÉTRIE VARIABLE :  Elle fournit un degré de flexibilité grâce auquel un plus petit nombre de pays peut décider, avec l’approbation des États membres de l’UpM, de coopérer et de participer à des projets d’intérêt commun.
  • COOPÉRATION RÉGIONALE SOUTENANT DES PROJETS CONCRETS